Les Terres de Nataé sont ouvertes aujourd’hui de 13h00 à 17h00

Nouvelle vie pour deux tigresses

Les Terres de Nataé, Refuge à espèces menacées

18/10/2022
Article écrit par Valy Gourdon
Partager

La raison d’être des Terres de Nataé, nouvel établissement à Pont-Scorff (56), est d’être un refuge à espèces menacées permettant leur protection, leur conservation et la contribution à leur réintroduction. 

 

Vous avez été nombreux à suivre la situation de Maïa, tigresse blanche de l’ancien Zoo de Pont-Scorff : ayant perdu son frère ce printemps d’une tumeur maligne, Maïa ressentait la solitude et, malgré les efforts de toute l’équipe de soigneurs et des vétérinaires, exprimait parfois sa lassitude.

Fin septembre, les équipes des Terres de Nataé ont étendu son enclos en multipliant par près de trois la surface initiale , lui offrant l’accès à un bassin, de nouveaux agrès et plate-formes à découvrir : une révolution dans son quotidien comme vous avez pu le voir dans diverses vidéos. Les équipes des Terres de Nataé étaient particulièrement heureuses de cette évolution. 

 

Néanmoins, si le tigre est par nature un animal solitaire, Maïa avait, elle, passé les six ans de sa vie avec son frère.

Parallèlement, les Terres de Nataé sont régulièrement sollicitées par diverses associations et structures pour accueillir des animaux en situation d’urgence. Notre vocation de priorité au bien-être animal nous incite naturellement à accepter dès que possible d’être un refuge pour ces animaux.

 

C’est ainsi que nous avons été contactés pour récupérer deux tigresses nées dans un cirque, et vivant dans un établissement qui ferme ses portes. Leur trouver une place, ou l’euthanasie : tel était l’enjeu pour les propriétaires

 

A la fois pour le bien de ces deux animaux, et pour offrir à Maïa une interaction relationnelle, nous avons donc travaillé ces dernières semaines pour accueillir deux soeurs, Sarabi et Zelda : l’une est une tigresse blanche, l’autre une tigresse dorée dite “tabby”. Ces colorations ont été multipliées en captivité dans le passé et ne sont pas naturelles.

 

Perturbées de prime abord par leur changement de lieu, Zelda et Sarabi ont pris leurs marques dans leurs loges. Elles découvrent peu à peu leur enclos extérieur, verront Maïa d’abord à distance afin d’évaluer leur réaction, et à l’issue d’un protocole précis établi par nos vétérinaires et nos soigneurs, et si tout se passe bien, les trois tigresses pourront partager le même territoire !

Il y aurait encore en France près de 600 grands félins dans les cirques. Les interdictions de présentation et de détention entraînent un besoin de placement. 

 

C’est pourquoi, au-delà de l’accueil de Zelda et Sarabi, les Terres de Nataé ont pour projet plus large de créer un refuge non ouvert au public pour animaux de cirque, de laboratoires et issus de trafic à l’horizon 2024.

Nos dernières actualités

Consultez nos dernières actualités ci-dessous

Instagram

Allons plus loin dans cette aventure @lesterresdenatae