Les Terres de Nataé sont ouvertes de 10h00 à 18h00.

Notre histoire

Scroll

Les Terres de Nataé au fil du temps

Les Terres de Nataé invoquent l’histoire et le patrimoine afin de construire un avenir durable

Pont-Scorff, le point de départ

En 1973, le Zoo de Pont-Scorff ouvrait ses portes. Maguy et Pierre Thomas créèrent ce site comme un établissement de protection des espèces. Connu dans tout le Pays de Lorient, Pierre Thomas parcourait les écoles pour transmettre sa passion. Durant son développement, le Zoo de Pont-Scorff accueille de nouvelles espèces et les spectacles pédagogiques visent à sensibiliser le public. Passionné et engagé, son créateur implique le zoo dans divers projets de conservation comme les programmes européens de conservation (EEP).

L’héritage de Pierre Thomas

A la disparition de Pierre Thomas en 2003, le Zoo de Pont-Scorff hérite d’un attachement très fort de la population locale. La solidarité des habitants de la région Lorientaise a permis de sauver le parc suite à une tempête qui a détruit 70% du zoo en 1987. Chaque écolier breton des années 80 se rappelle du patrimoine laissé par Pierre Thomas. L’héritage de l’amoureux des animaux restera à jamais dans le cœur des locaux.

La difficile transition

En raison de difficultés financières, le parc est vendu à plusieurs reprises et différentes directions se succèdent. Des installations vieillissantes, un manque d’investissement et la divergence des directions entraînent le Zoo de Pont-Scorff devant la justice. Malgré la bonne volonté et l’implication de la population, le Zoo traverse une période difficile.

Le renouveau

Chevillée au corps de toute une région, l’histoire du Zoo de Pont-Scorff ne pouvait pas finir ainsi. Ce site patrimonial a entamé en mai 2021 sa seconde vie sous la tutelle d’une nouvelle équipe passionnée. Le Zoo de Pont-Scorff devient alors les Terres de Nataé qui s’engagent dans un projet à long terme où le bien-être et la protection des espèces les plus menacées est la priorité. L’histoire initiée par Pierre Thomas peut enfin écrire un nouveau chapitre, riche de son histoire, de son patrimoine et des enjeux de son époque.

atele a tete brune

De quoi Nataé est-il le nom ?

Nataé est une divinité celte de la nature, méconnue, vénérée par les peuples d’antan. La déesse associée à la protection et au renouveau était invoquée pour maintenir l’équilibre entre la nature et les peuples. Nataé veille désormais sur le site et sur les espèces.

Plus qu’un changement de nom, les Terres de Nataé entraînent le visiteur dans une démarche forte de préservation et de bien-être animal. Sensibiliser le public, apprendre pour mieux comprendre les enjeux écologiques de la planète est le but à atteindre au bout de l’exploration. Bien-être, transmission et transparence sont les valeurs qui président à cette mission que les espèces les plus menacées d’aujourd’hui ne le soient plus demain.

Instagram

Allons plus loin dans cette aventure @lesterresdenatae